Les lettres distribuées à deux vitesses

(23/05/19) - Comme annoncé par le CEO de bpost, avec la réintroduction des tarifs PRIOR et NON PRIOR, bpost veut adapter radicalement son organisation au cours des prochaines années.

Le SLFP n'est pas surpris de cette évolution car notre ex-partenaire, la poste Danoise, a pris cette mesure il y a des années ; nous vous en avions informés en détail via Argument.

Aux Pays-Bas, le courrier n'est plus distribué le lundi depuis un certain temps ; en Allemagne, on expérimente cela en trois vitesses ; en Italie, la majeure partie du pays ne reçoit son courrier qu’un jour sur deux.  Cette évolution s’affirme de plus en plus car la diminution du courrier adressé s'est accélérée.

Cependant, entre les plans annoncés il y a un an et la situation actuelle, beaucoup de changements ont eu lieu, entre autre l’interruption de la séparation du courrier et des paquets.
Notre emploi en dépend, nous exigeons que nos membres puissent encore exercer ce travail en tant que salarié dans des conditions relativement bonnes !

Il va sans dire qu'un tel changement entraînera des tensions. Néanmoins, nous devrons traverser cette période !

Mais nous ne manquerons pas de rappeler à l’entreprise sa promesse : « sans licenciements secs ! »

Un « SOCIAL LEVEL PLAYING FIELD »

Aussi bien le SLFP que l’entreprise sont pour une concurrence loyale, un " social level playing field " au moins au niveau national mais mieux encore, au niveau Européen !

Pas d'autre démantèlement de l'emploi régulier au profit d'emplois précaires tels que des contrats pseudo-indépendants, de type Uber, des contrats à temps zéro, etc.… mais des emplois à temps plein et à part entière pour ceux qui le souhaitent ; en tant que salarié et avec une protection sociale.

C'est vraiment l’enjeu !   

Pas sans conditions

Nous suivrons ce projet de près et appliquerons des règles fixes pour lesquelles aucun compromis n'est possible.

  1. La qualité de l'approvisionnement au départ des centres de tri doit être optimisée avant que toute réorganisation puisse démarrer ;
  2. La pénurie de personnel doit être résolue avant toute chose afin qu’un climat propice au changement puisse s’instaurer ;
  3. L'introduction de nouvelles structures doit d’abord être testée et évaluée de manière approfondie avant que le déploiement puisse avoir lieu ;
  4. Le déploiement doit tenir compte des particularités locales de la région, de la zone, du type d'utilisateurs (les receveurs), etc.
  5. Les accords pris dans le cadre de people@core doivent être respectés ;

Avant d’aller plus loin, ces points doivent être résolus.

  1. Les lettres et paquets doivent rester entre les mains de notre personnel, statutaire ou contractuel, avec un vrai contrat de travail (pas de statuts fictifs) ;
  2. Les organisations doivent être conçues de manière à assurer une régularité maximale dans l'exécution du travail (pas de flexibilité effrénée !) ;
  3. Les outils de travail nécessaires doivent être disponibles pour effectuer le travail de manière   sûre et efficace;
  4. La main d'œuvre nécessaire doit toujours être présente afin de pouvoir traiter le volume fourni dans les délais fixés ;
  5. Les garanties de pouvoir prendre ses congés ou récupérer ses heures doivent être améliorées.

Le SLFP croit qu'il y a un avenir pour bpost, mais pas sans qu’il y ait du respect pour le travail qui doit être fait !

Gratuit n’existe pas

Le gouvernement, Zalando's, Bol.com............ et d'autres sociétés de colis dans le monde, doivent se rendre compte que tout à un prix, que la gratuité n’existe pas ! Il y a toujours quelqu’un qui payera la dette. Pour le SLFP, cela ne peut en aucun cas être l'exécutant ! Nos collaborateurs ont droit à une existence digne, à un travail... avec une récompense égale aux prestations livrées. La "Race to the bottom" a maintenant assez duré !

Chers membres, votez pour ceux qui veulent défendre un emploi digne, une protection sociale solide et une retraite décente à la fin de votre carrière !
C’est notre droit à tous et nous ne pouvons plus accepter de laisser raboter cela par quelques parasites et autres « happy few ». C'est au monde politique de mettre un terme à la spirale négative qui conduit à l'exploitation et à l'appauvrissement du citoyen ordinaire !

Nous vous tiendrons informés en temps utile et correctement de l'évolution de ce dossier au sein de bpost ! Nous n'allons pas en faire toute une campagne mais nous allons nous assurer que VOTRE emploi soit garanti. Surtout, qu’il ne soit pas surchargé mais au contraire, qu’il soit rendu plus supportable et plus convivial.
 

Notre site web fait usage de cookies. Ceci nous aide à vous offrir une meilleure expérience dans l’utilisation de notre site web et nous permet de l’optimaliser.  En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Plus d'infoFermer